Login
blog > psykopat > Call of Juarez

Call of Juarez

Posté par : Seb - Le Dimanche 3 Septembre 2006 à 17:56
C'est un peu la déferlante en ce moment sur mon blog, mais pour une fois il faut reconnaitre qu'une bonne série de jeu s'annonce, et c'est suffisement rare pour que j'en profite pour en parler.

Je viens de faire mes premiers pas dans le tout nouveau Call of Juarez. Une création Techland, éditée par Focus interactive. Le jeu est une excellent fps/aventure dans la plus pure ambiance western.



Premières impressions :


Les premières minutes sont stressantes avec une infiltration dans une propriété, histoire de nous former aux rudiments de la discrétion dans ce jeu. Ensuite quelques tirs et c'est parti pour la grande ville, où vous rendez visite à votre mère.

Dès votre arrivée vous êtes stoppé par le sherrif qui vous oblige à lui remettre votre arme. Pour aller voir votre mère celà n'aurai pas eu trop d'importance, mais malheureusement vous avez aussi différents avec le révérent du coin, impossible donc pour vous de circuler désarmer dans cette ville de cowboys. Une prostituée vous reconnait depuis son balcon en haut du saloon, et vous invite à venir lui rendre une petite visite.

Pas contraignant vous vous exécutez mais le gérant du bar vous réclame de l'argent pour monter à l'étage (pas fou), viens alors le moment pour vous de ruser, vous entassez des caisses derrière le batîment pour vous frayer un chemin discrètement dans la chambre de la demoiselle.

Une fois arrivé, celle ci vous demande d'attendre quelques secondes qu'elle s'assure que le patron soit à l'écart. Vous avez 60 secondes pour fouiller toute la chambre à la recherche d'un revolver avant son retour ... si vous y parvenez oh surprise, aucune balle! Et la Suzie qui rentre dans la chambre et saisi votre pistolet (le votre, celui avec lequel vous êtes né et fait partie de votre morphologie si vous voyez ce que je veux dire), afin de vous soulager un peu.

Et là le patron entre sans frapper à la porte ! Il est grand temps de prendre la fuite. Après un saut par la fenêtre, sous les coups de feu du gérant, les murs tremblants sous les basses de la musique qui s'embale, votre poursuivant met votre tête à prix dans la rue, où se trouve un bon nombre de chasseurs de tête armés jusqu'aux dents ... armé d'un simple revolver sans munitions, vous allez devoir trouver un moyen de vous défiler pour sauver votre peau, et ce n'est franchement pas gagné.

Des graphismes assez ... troublants


Et c'est là vraiment le mot adéquat, les développeurs ayant ajouté une touche personelle à leur moteur graphique, le "DEPTH OF FIELD". Concrètement, lorsque vous fixez un objet ou visez un ennemi, l'affichage modifie la perception de tout l'entourage comme dans une optique réelle, c'est à dire que si vous fixez un point loin, les objets proches mais dans votre champ apparaitront floutés, et inversement. L'effet est assez réussi et apporte un plus indéniable à l'ensemble, déjà fort convainquant, et qui semble assez bien tourner, même sur une configuration assez ancienne (Serie 6 recommandée quand même, je suppose).



Call of Juarez s'annonce donc comme un jeu assez prometeur, il sort le 7 septembre dans notre bon vieux pays, vous pouvez vous en faire une idée par l'une des démos qui sont sorties, dont une multi-joueurs, ou regardez les screenshots et videos, le tout sur clubic tant qu'à faire, ça ira plus vite ;)

Enfin le jeu n'étant pas sorti aucun véritable test n'existe à l'heure actuelle, mais vous pourrez trouver des previews, comme celle de jeuxvideos.com ou toujours clubic.



Si vous êtes sur Perpignan vous aurez peut-être même la chance de venir tester le mode multi avec nous à la prochaine LAN Rj66, les 8 et 9 Septembre, à St-Jean Lasseilles ;)






Commentaires 1 commentaire

etj le 04 Septembre 2006 à 19:51

Ouai plutot sympa le jeu des cowboy et des indien, me fait triper dommage qu'il nyest que la demo. Par contre dur dur les graphismes pour ma 6600, il y a un gros manque de fluidit les graphismes a fon :(



.laisser un commentaire




Codes html interdits. Les liens sont convertis automatiquement.

Réalisation

Code & Design : Sébastien Cardona

Page générée en : 0.021036s